A propos

Nous fabriquons des films. Les technologies numériques ont changé nos vies et continuent à le faire. Ces nouveaux usages nécessitent de nouveaux producteurs d’images. Nous produisons des films innovants et aidons les réalisateurs, producteurs, artistes, à matérialiser leurs projets dans ce monde en constante évolution. Nous assemblons l’art avec les bonnes technologies.

Arts & Bytes® a été fondée par Fred Pirat en 2011, et soutient ses activités  : Ecriture, production de films et de programmes radio, innovations sur le web, consulting en « sales enablement ».

Les Nouveaux défis de communication requièrent de nouveaux producteurs de contenus et de l’imagination. Auteur, réalisateur et producteur, Fred combine son expérience de l’entreprise, la création de media, et une profonde connaissances des technologies numériques.

×

Ligne éditoriale

Origines

Le besoin s’est fait sentir d’ouvrir un espace interactif où tous les interlocuteurs du film de commande peuvent communiquer pour aider la création et le développement de projets de vidéo ou film, qui n’auraient pas existé sans cette rencontre.

Objectif

Le premier objectif du site est d’apporter aux commanditaires (décideurs, influenceurs, consultants, dir com, etc…) ou aux collaborateurs porteurs de projets de vidéos, le maximum de clarté pour imaginer et mener à bien des projets audiovisuels.
C’est à dire questionner tout ce qui se trouve entre une expression de besoin d’entreprise (vendre plus, annoncer un changement, parler aux actionnaires, ressouder des équipes, fusionner 2 filiales, et j’en passe et des meilleures) – et le moment où le film est décidé et le prestataire choisi.
Le second objectif du site est de mettre en avant le talent et les compétences des auteurs qui y contribuent, reconnaître leur expertise.

Mission

Un projet de vidéo / film met en relation différents types de personnes :

  • Les commanditaires (décideurs, influenceurs, consultants, dir com, collaborateurs porteurs de projet, etc…)
    Ces commanditaires ont un besoin. C’est leur coeur de métier de qualifier ce besoin de lui donner la priorité (le budget) qui lui convient, d’organiser dans l’entreprise les ressources pour l’étudier et le réaliser, et d’en demander des résultats mesurables. Les commanditaires ne savent pas forcément qu’un film peut être une solution  à leur problématique, une solution agile et peu coûteuse.
  • Les réalisateurs/trices veulent travailler sur de beaux projets, dans lesquels leur art sera mis en valeur.
  • Les producteurs/trices ont une société à faire tourner avec le maximum de régularité et de rentabilité.
  • Les agences de communication et agences « audiovisuelles » sont des spécialistes de la transformation du besoin originel en projet de film, notamment par le biais d’un document clé : le brief film. Il faut croire que ces organismes ne savent pas toujours écouter réellement le commanditaire, se focalisent trop rapidement sur le plan de communication, et ont la réputation d’être chers. Nombre de PME refusent de recourir à une agence de com, préférant une communication hiératique mais dont il voient l’efficacité. Malheureusement, nombre d’entreprises meurent de cette absence de dynamique.

La mission de ce site est :

  • De stimuler la création de projets de films en expliquant aux commanditaires où se trouve la puissance de cet outil de communication. (C’est l’ambition du livre).
  • De rassembler tous les intervenants autour d’un ensemble de ressources claires et objectives.
  • De susciter le dialogue aux prémisses du projet entre les différents types d’intervenants, dès la réflexion sur le besoin.
  • De supprimer les zones d’ombres. Devis incompréhensible, mauvais choix, décisions unilatérales, film livré non conforme à la commande, impact du film à la diffusion non mesurable, etc…

Ton et contenus des articles

Langue

Le français est privilégié. L’anglais est bienvenu.

Ton

Chaque auteur est libre du ton qu’il emploie sur ce blog, pour peu qu’il se conforme aux règles de déontologie ci-dessous. Vos lignes seront lues par des décideurs d’entreprises, d’un milieu social souvent élevé. Je recommande un langage respectueux de la langue dans laquelle il est rédigé. Vous pouvez rédiger à la 1ère personne, chercher une adhésion émotionnelle entre votre lecteur et vous, ou bien rester détaché, ou encore magistral. Entre personnes honnêtes et responsables, statuons que VOUS ETES LIBRE ! VOUS ETES CHEZ VOUS ! C’est votre image que vous construisez par vos mots.

Contenu

  • Longueur des articles : les habitudes de lecture sur écran favorisent les textes courts (<500 mots). J’aurais tendance à dire que les articles jusqu’à 1000 mots ne posent aucun problème, au-delà  l’article devient long, mais je ne souhaite pas donner de limite arbitraire; un article long peut susciter un intérêt énorme chez un lecteur !
  • Structurez votre article pour une lecture claire. Soignez les titres et les premières phrases de paragraphes pour donnez envie au lecteur de continuer, stimuler sa curiosité.
  • Relisez ! Un article plein de fautes démolit toute l’image du blog.

Sujets

Tous les sujets ci-dessous sont les bienvenus :

  • Conseils, propositions méthodologique pour transformer un besoin business en concept, puis en projet de vidéo (documentaire, fiction, autre…)
  • Storytelling : une expérience personnelle de projet de vidéo/film ayant un intérêt pour un commanditaire de films d’entreprises.
  • Etude de cas : problématique d’entreprise rencontrée lors d’un projet de film de commande. — et solution trouvée.
  • Nouvelles tendances.
  • Offres de formation audiovisuelle innovantes pouvant concerner les collaborateurs d’une entreprise.
  • Tout sujet visant à rapprocher commanditaires, agences, réalisateurs, producteurs.
  • Tout sujet ayant rapport avec les points ci-dessus et permettant de vous promouvoir ou de promouvoir votre activité. La clarté et l’honnêteté restent les lignes prioritaires de ce blog.

En cas de doute, n’hésitez pas à en parler. Ce site est un lieu de rassemblement.

Forme

Chaque article peut être illustré de photos, de vidéos, ou simplement textuel, éventuellement avec des liens. Si un lien pointe vers un autre site, faites en sorte qu’un nouvel onglet du navigateur s’ouvre : cochez la case « Ouvrir le lien dans un nouvel onglet ».

Vérifiez que :

  • Les vidéos sont incorporées sous forme de lien Youtube, Video, etc… et sont bien lisibles dans la page de l’article.
  • Si vous importez des photos dans la bibliothèque, vous devez en posséder les droits.

Image vignette (« A la une » selon la terminologie WordPress)

Chaque article a besoin d’une image « à la une ». Vous pouvez aux choix :

  • Puisez dans la bibliothèque existante.
  • Ajoutez une image de votre choix à la bibliothèque (dimensions au moins 900px de large)
  • Liez une image en ligne depuis un autre site, par son URL. (dimensions au moins 900px de large si possible)

Usage de la bibliothèque des média :

  • Importez des images de dimensions raisonnables (entre 900 et 2000 px de large), de préférence en JPG. WordPress calcule automatiquement des formats plus petits et vous les propose lorsque vous voulez insérer une image.
  • N’importez aucune vidéo dans la bibliothèque. Utilisez l’une des plateformes publiques selon votre préférence (Youtube, Vimeo, Dailymotion, etc…)

Règles de déontologie

Valeurs

  • Honnêteté, modestie, transparence, engagement, responsabilité, solidarité, pensée positive.

Responsabilité des auteurs

Chaque auteur s’engage à respecter les règlementations ci-dessous. En cas de manquement avéré, l’auteur se verra suspendre son accès privé au site et si besoin, ses textes seront retirés de la zone publique du site.

  • La convention européenne du 4 novembre 1950 de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales.
  • La convention européenne du 28 novembre 1987 pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants.
  • La convention internationale du 20 novembre 1989 relative aux droits de l’enfant.
  • La loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse.
  • La loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme ou la xénophobie.
  • Le décret du 29 avril 1985 de la Communauté française relatif à la protection des enfants maltraités.
  • Le décret de la Communauté française du 4 mars 1991 relatif à l’aide à la jeunesse.
  • La loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l’égard des traitements de données à caractère personnel.

Merci pour vos écrits, votre temps et votre énergie constructives !

scr_fred_3